collage facilitec

Comment mettre en place un Tiers-lieu ?

Créer un tiers-lieu c’est une aventure extraordinaire, semée de rencontres, de remises en question, de partage, de création, d’organisation, de ré-organisation et c’est avant tout une aventure humaine. Si tout cela vous parle alors vous êtes au bon endroit.

FACILITEC est un tiers-lieu, nouvellement installé à Esch-sur-Alzette et inscrit dans la transition écologique et solidaire. Au sein de Facilitec, vous trouverez le FabLab et Atelier associatif Cyber’n’Ethique, ainsi que la coopérative Cobees. A Facilitec, ça fuse, ça construit, ça échange dans l’enceinte de l’ancienne menuiserie Claude Muller à Esch-Sur-Alzette.

Un tiers-lieu, qu’est-ce que c’est ? 

Les tiers-lieux traduit de l’anglais « Third places », font référence aux environnements sociaux qui viennent après la maison et le travail. Ce sont des espaces physiques et/ou numériques qui valorise le faire-ensemble, les projets communs et les interactions sociales. Les publics différents, voire contradictoires s’y croisent et élaborent un langage commun de l’usage d’un lieu. Les tiers-lieux réinventent le rapport travail/ vie privée.

On y trouve généralement des espaces polyvalents, modulaires, du co-working, des espaces d’expérimentation et d’exploration numérique, des ateliers partagés / fablab / garage solidaire, des espaces d’échange, d’entraide, etc. 

« Un Tiers-lieu ne se définit pas par ce qu’il est mais par ce que l’on en fait ! » Movilab.

Les tiers lieux sont parfois axés autour d’un thème : culturel, social, de service, innovant, ou sur un thème de société. Par exemple, la Mesa est un tiers lieu sur l’alimentation, Facilitec est un tiers-lieu sur l’économie circulaire et partagée.

Chaque tiers-lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté, son territoire et son lieu. C’est ce qui le rend unique, et qui rend chaque tiers-lieu si différent.

Pourquoi faire un tiers lieu ?

Si seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin. C’est le but même du tiers-lieu : unir les usagers autour d’un projet collectif. On y expérimente l’organisation et la gestion collective, le partage, la co-création, le développement de projet pluridisciplinaires…

Ils sont vecteurs d’intégration locale et sociale, d’apprentissage et d’accès à la formation, de fabrication expérimentale, d’échange. Il favorise l’innovation, l’émancipation, l’entrepreneuriat et intègre toutes les spécificités du territoire dans lequel il s’implante. Le tiers-lieu est un lieu de passage, de rencontre, d’événement, de travail, un lieu libre et ouvert.

Les étapes de la création d’un Tiers-lieu : l’exemple de FACILITEC

Il n’y a pas de recette magique, chaque tiers-lieu est unique et s’adapte à sa communauté, sa vision, ses objectifs etc. Les tiers-lieux sont construits avec leur propre parcours qui en font un espace unique, reflet de ses acteurs et de son environnement. 

Etape 1 : La définition des besoins  

FACILITEC est porté par les ASBL Transition Minett et CELL au travers de la REconomy, deux acteurs majeurs de la transition écologique et solidaire au Luxembourg et à Esch. 

REconomy, dont le centre d’action est l’économie alternative, anime une communauté d’entrepreneurs engagés, en assistant et accompagnant les porteurs de projets à se lancer, et à aboutir à un projet viable. Transition Minett favorise le mouvement de la transition et l’engagement citoyen dans le Sud, et plus particulièrement à Esch-sur-Alzette. 

Le constat est simple : il faut favoriser matériellement l’éco-entrepreneuriat et la concrétisation de projet citoyen en lien avec la transition. Il y a donc un besoin d’espaces polyvalents et ouverts, d’outils mutualisés, d’un lieu commun pour une communauté en développement. 

L’objectif est donc de créer un lieu permettant l’émergence et l’accompagnement de projets innovants et durable s’inscrivant dans l’économie circulaire et collaborative. La volonté du CELL et de Transition Minett a été la création d’un living lab où citoyens, habitants de Esch et usagers (porteurs de projets, bénévoles, makers etc.) sont des acteurs clés des processus de recherche et d’innovation qui régissent le lieu. C’est l’idée du Tiers-lieu qui émerge.

La construction, l’organisation, les décisions devront se faire sur base de l’intelligence collective et du bien pour tous. Ce n’est pas juste un lieu voué à mettre à disposition des espaces, c’est un lieu qui veut accompagner des projets à travers l’entraide, le soutien mutuel et l’implication dans la vie du lieu. 

Etape 2 : La mobilisation de la communauté 

Le tiers-lieu se base donc sur une communauté forte qui définit le lieu, son usage, sa vie. 

C’est la communauté des Co-Créateurs (REconomy) qui rassemble de nombreux éco-entrepreneurs du tissu économique luxembourgeois qui a été le socle de FACILITEC. Le tissu Eschois, par le biais du réseau de Transition Minett a également été un terreau riche.

Une fois le bâtiment trouvé, ce sont les voisins qui ont été invités à s’approprier le lieu.

La communauté est mouvante et grandissante, on peut toujours rejoindre Facilitec, et un tiers-lieu en général.

Etape 3 : La (longue) recherche du bâtiment 

Le projet définit, la communauté amorcée, il fallait trouver un lieu qui pourrait accueillir ce nouveau projet. Après de nombreuses et très longues recherches, nous avons enfin trouvé notre lieu de prédilection. Il s’agit de l’ancienne menuiserie Claude Muller, mise à disposition par Tracol SA, située au 37b rue de la fontaine au centre-ville de Esch-sur-Alzette, à deux pas de la gare. 

Cet espace de 300m2, à l’abandon depuis une dizaine d’années, devait être complètement réhabilité (électricité, chauffage, eau, aménagement intérieur etc.) à l’image des valeurs de la communauté : économie circulaire et partage.

Etape 4 : L’organisation de la communauté 

Afin de co-gérer et co-construire le lieu avec l’ensemble des parties prenantes, il fallait trouver un mode de fonctionnement notamment en termes de prise de décision collective. Nous avons opté pour le modèle de la Sociocratie. Pour se faire, il a été mis en place un cercle : le Facilicercle, réunion d’échange qui a lieu tous les trimestres, pendant lequel les décisions et sujets concernant le lieu sont discutés et votés. Les actions à mener sont définies lors de ces cercles. Afin de mener à bien les actions, les Faciligroupes, groupes de travail, ont également été mis en place avec chacun leur domaine : Communication/Mobilisation, Gouvernance, Aménagement, Atelier, Accueil etc. Ces groupes ont une activité variable selon les questions qui se posent dans le lieu. Chaque usager doit être membre actif de l’un de ces Faciligroupe afin de prendre part à la vie collective du lieu et de pouvoir utiliser les lieux.

Une charte a également été éco-conçue, avec les valeurs et les champs d’action du lieu.

Etape 5 : La rénovation du lieu pour répondre aux usages pré-identifiés 

En décembre 2018, le bail est signé, et après un nettoyage intensif, les travaux de rénovation de FACILITEC commencent sous forme de chantier participatif. Les matériaux sont donc issus du réemploi et un vaste réseau est mobilisé, tant pour les chantiers que pour les matériaux et les connaissances. Toute la rénovation de Facilitec s’est basée sur l’achat de matériel de seconde main, la réutilisation plutôt que la destruction, la transformation, la récupération pour donner vie à ce tiers-lieu unique au Luxembourg. 

La communauté a été largement impliquée dans la rénovation du lieu (curieux, bricoleurs, bénévoles, porteurs de projets etc.) et la naissance de nombreuses synergies sont nées lors de la rénovation ainsi que des rencontres humaines comme celle de Moustafa et Guy, (retrouvez leur chouette histoire sur notre site : https://www.reconomy.lu/post/une-rencontre-improbable-1)

Etape 6 : L’implantation dans le paysage local à Esch-sur-Alzette

La transition ne peut se faire seul. Nous souhaitions notre tiers-lieu très implanté dans la vie locale eschoise. Malgré la situation sanitaire, nous sommes parvenus à mettre en place une belle synergie à l’intérieur de FACILITEC. Des collaborations avec des asbl, institutions, collectifs, organisations se tissent autour du lieu. On peut citer le Jeu-Débat la « fresque du numérique », la mise en place d’une nouvelle Give Box eschoise en collaboration avec Abrisud et InterAction, la participation au réseau des tiers-lieux du sud, des relations avec le Batiment 4, qui est voisin. 

En parallèle, des événements ouverts continuent à s’organiser, en présentiel et en ligne : l’ouverture du nouveau Fablab, les portes ouvertes sont prévues le samedi 22 mai des stands dans les rues d’Esch… Ces événements nous ont permis de garder le contact, de sortir de l’isolement, de faire découvrir le lieu, de créer et de continuer à développer ce beau projet avec la communauté.

Etape 7, étape parallèle : La création de Cobees, coopérative multi-métiers et couveuses d’entrepreneurs

En Sept 2020, après un an de réflexion et de mobilisation autour du projet, REconomy lance la première coopérative d’entrepreneurs luxembourgeoise. La coopérative Cobees permet aux entrepreneurs de la transition écologique et sociétale de lancer et développer leur activité de manière cadrée et sécurisée. Elle propose des services mutualisés, un accompagnement de projet, des outils collaboratifs, des synergies… Un véritable partenariat est né avec Facilitec car il devient l’espace de co-working privilégié de la Cobees. Ce qui permet de faire de développer la communauté d’entrepreneurs de FACILITEC.

Etape 8 : La captation de porteurs de projet : Le FabLab Cyber’n’Ethique

Facilitec avait la volonté de mettre en place un atelier partagé axé sur la réparation, et hébergeais déjà des Repair Cafés. En novembre 2020, un porteur de projet s’est manifesté : Sebastien, pour développer un atelier et un FabLab. Cyber’n’Ethique est né ! 

Le projet permet d’ouvrir Facilitec aux eschois et aux citoyens désireux d’expérimenter le numérique et le bricolage, dans un esprit convivial, de réflexion et d’engagement. Le cœur de cet atelier est la réparation et l’apprentissage. La communauté grandit et se diversifie !

Vous souhaitez découvrir le lieu ? Vous avez un projet ? Vous souhaitez des conseils pour développer votre tiers-lieu ? Vous êtes curieux, bricoleurs ? 

Contactez-nous facilitec@cell.lu 

Pour plus de ressources sur les tiers-lieux : www.movilab.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.